Accueil \ Auteurs \ Yalom

Irvin Yalom

Professeur émérite de psychiatrie à Stanford, Irvin Yalom est l’auteur, entre fiction, philosophie et psychothérapie, de nombreux essais, romans ou récits, best-sellers dans le monde entier, dont La Méthode Schopenhauer, Mensonges sur le divan, Et Nietzsche a pleuré, Le Bourreau de l’amour, La Malédiction du chat hongrois, Thérapie existentielle, Le Jardin d’Épicure, En plein cœur de la nuit ou Dans le secret des miroirs.

« Il y a des auteurs qu’il faut découvrir toutes affaires cessantes. Irvin Yalom en est un. » – Le Magazine littéraire.

« À découvrir, à lire et à relire, aussi tôt que possible. » – Christophe André

« Irvin Yalom, un auteur que je suis à la trace. » – Antoine de Causnes

« Un demi-siècle de savoir-faire ! » – Télérama

« Comment pouvait-on vivre jusque-là sans connaître Yalom ? » – Libération

« Savoureux ! » – La Croix

« Attention, auteur rare ! Sens du récit, vérité des personnages, profondeur de la pensée… Un bonheur. » – Psychologies magazine

« DES LIVRES QUI FONT DU BIEN. Penser la mort, la liberté, la solitude, bref, penser à vivre, telle est l'invitation que nous lance le psychothérapeute américain dans cet essai. On l'appréciait pour ses romans (Et Nietzsche a pleuré, Le Bourreau de l'amour), on l'aime aussi lorsqu'il dépeint la manière dont il appréhende ses patients. » – Marie-France, novembre 2009 (à propos de Thérapie existentielle)

« D’une façon pragmatique, Irvin Yalom énonce les quatre notions essentielles et les théories de l’école existentielle, avec une évidente simplicité. L’esprit français, naturellement défiant vis-à-vis de la clarté pédagogique, ne manquera pas de soupçonner cette démarche intuitive de simplifier abusivement l’approche clinique. Se pourrait-il que le métier de vivre ne soit pas plus compliqué que cela ? » – Isabelle Calvi, 53, rue de Verneuil, mars 2009 (à propos de Thérapie existentielle)

« Le psychothérapeute le plus influent du monde. Son talent pour poser des questions complexes dans une prose limpide et captivante fait de lui un vulgarisateur dans le meilleur sens du terme. » – The Los Angeles Times

les actualités de galaade

Albena DIMITROVA reçoit le Prix Europe 2017 de l'ADELF… Rhéa GALANAKI et James NOËL au Salon du livre… Vladislav BAJAC au Centre culturel de Serbie le 24 mars 2017…