Accueil \ Auteurs \ Naqqash

Samir Naqqash

Samir Naqqash est né à Bagdad (Irak) en 1938.

Il faisait partie d’une de ces familles juives qui ont été forcées de quitter l’Irak dans les années 1950. Il était adolescent lorsqu’il s’est retrouvé en Israël, mais ne s’est jamais senti chez lui dans ce pays. Il se sentait en effet expulsé du paradis où il avait passé son enfance : Bagdad. Aussi n’a-t-il jamais pardonné aux États irakien et israélien d’avoir abandonné la plus ancienne diaspora juive. Et il a tenté de quitter Israël à plusieurs reprises, pour l’Iran, l’Inde, la Turquie, le Liban, l’Égypte et l’Angleterre. Mais il a fini par rentrer en Israël où il est mort en 2004 dans la banlieue de Tel-Aviv.

Samir Naqqash se considérait comme un écrivain irakien en exil.

Sa particularité est d'avoir fait le choix difficile d’écrire en arabe, ce qui en fait un écrivain israélien atypique. Cette décision l’a coupé à la fois d’un lectorat potentiel en Israël et d’un lectorat arabe du fait qu’il soit juif. Aussi son œuvre est-elle restée malheureusement confidentielle : peu lu dans le monde arabe, même s’il est très apprécié de nombreux écrivains irakiens contemporains et de quelques intellectuels arabes et tout aussi peu lu en Israël en dehors de la communauté juive d’origine irakienne, un seul de ses livres ayant été traduit en hébreu. Cependant Naguib Mahfouz, prix Nobel de littérature, le considérait comme « l’un des plus grands auteurs à écrire en arabe aujourd’hui ».

Plusieurs chercheurs ont souligné l’importance de l’arabe dialectal dans l’œuvre de Samir Naqqash, puisque dans ses nouvelles il fait usage tantôt de l’arabe dialectal irakien standard — celui de la communauté musulmane en réalité — tantôt de celui de la communauté juive.

Samir Naqqash est l’auteur d’une œuvre importante : une dizaine de titres, dans des genres différents : romans, recueils de nouvelles, pièces de théâtre. Ses livres écrits tous en arabe, publiés en Israël ou en Allemagne (Al-Kamel Verlag, Cologne), ont été écrits après son arrivée en Israël. Il fut aussi traducteur de l’hébreu vers l’arabe.

Shlomo le Kurde est son dernier roman.

Oeuvres publiées chez Galaade

les actualités de galaade

James NOËL et Emmanuelle COLLAS au Festival Livres et Musiques (Deauville)… Rencontre avec James NOËL le 4 avril à la Librairie Les Nouveautés… Rencontre avec François-Xavier GUILLERM le 29 mars à Nanterre…