Pourquoi nous éditons ce livre

Un roman unique, puissant, émouvant, sur la perte, la lutte après Auschwitz, entre Mitteleuropa et Israël.

192 pages

ISBN : 978-2-35176-048-2

PRIX : 20.2 €

FORMAT : 14 x 21,5 cm

AUTEUR : Yoel Hoffmann

TRADUCTEUR(S) : Sylvie Cohen

DATE DE PARUTION EN VO : 1991

DATE DE PARUTION : 2008

Diffusion : Interforum

Accueil \ Oeuvres \ Bernhard

Bernhard

Juif allemand, Bernhard a fui l’Allemagne avant l’Holocauste et vit en Palestine au début des années 1940. Profondément affecté par la mort de sa femme Paula, il quitte la maison où tout deux ont vécu et parcourt les rues de Jérusalem en méditant sur sa place d’immigrant en terre d’asile et sur le sens de sa vie dans l’ordre de l’univers.
Sans désirs ni possessions, il erre autour des cafés, des cinémas, souvent en compagnie de son ami Gustav, le plombier allemand qui, lui, a su s’insérer dans cette terre qui ne ressemble à rien qu’il ait déjà connu : odeurs, sons, lumière…
Bernhard et Gustav tentent alors de s’accrocher aux vestiges de leur identité passée, d’autant plus que leur parviennent d’Europe les nouvelles de l’entreprise dévastatrice orchestrée par Hitler.

Entre chagrin intérieur et effondrement du monde extérieur, entre le jour et la nuit, entre soi et l’autre, vivre ou mourir, homme ou femme, humain ou animal, les frontières s’estompent. Bernhard se réfugie progressivement dans une vie imaginaire peuplée de fantômes et de fantasmes où l’on croise aussi bien ses voisins arabes que Gandhi, le souvenir de la beauté du cou de Paula, Descartes ou Spinoza. Et Yoel Hoffmann nous donne accès, aux sources du Livre, à une culture du tout-monde et du tout-temps nourrie de philosophie européenne, de l’histoire et de la terre de Palestine jusqu’aux confins de l’Extrême-Orient.

Entre prose et poésie, entre allemand, yiddish et hébreu, Yoel Hoffmann signe un roman unique et habité sur l’exil, la langue et l’identité.

« Au bout de ces 172 brefs chapitres qui s'égrènent en tableaux vivants, à la fois empreints de langueur nostalgique et pleins de cocasserie, on éprouve un certain vertige, comme ébloui par un rêve plus vrai que nature. » - Sean-James Rose, Livres Hebdo, mars 2008.

« Un roman peu conventionnel, entre-deux entre la prose et la poesie tout autant que magistrale reflexion sur l'identité et l'exil. » - Vanessa Postec, La Croix, mars 2008.

« Bemhard, de Yoel Hoffmann, est un livre puissant, inattendu. Exigeant aussi. » - Patrick Kéchichian, Le Monde, mars 2008.

L'auteur

D.R.

Yoel Hoffmann est professeur émérite de philosophie et de bouddhisme à l’université de Haïfa. Son œuvre a été récompensée de plusieurs prix, dont le Koret Jewish Book Award.

En savoir plus sur Yoel Hoffmann

les actualités de galaade

Rhéa GALANAKI et Loïc MARCOU le 3 février à Athènes… James NOËL le 28 janvier au Centre Pompidou… Lecture de Vénus et Adam d'Alain FOIX le 9 janvier à la Maison des auteurs…