Pourquoi nous éditons ce livre

« Après avoir soutenu Encore de Hakan Günday dans la rentrée littéraire 2015, il me fallait défendre un texte aussi fort, certes différent mais dans la continuité de mon travail chez Galaade, entre poétique et politique, un livre sur un sujet juste et adéquat, aussi brûlant et insupportable que migrants et trafiquants, dans une langue puissante, mythologique et contemporaine à la fois. Ce livre, je l’ai trouvé en L’Ultime Humiliation de l’écrivain grecque Rhéa Galanaki. J’ai appris à aimer Athènes il y a longtemps. Il me fallait donc un livre sur Athènes, dans son présent et dans son passé, Athènes qui brûle, Athènes en guerre, la douleur cachée d’Athènes. Un livre sur la Grèce dans la crise, vue telle un nouvel hydre de Lerne, dont les têtes repoussent toujours plus terribles, aux prises avec les trois vampires, le FMI, mais surtout l’Europe (Commission et Banque centrale), dont les décisions sont de plus en plus scandaleuses. Un livre sur la fragile et terrible vie des humains, à fleur de perdition, bord à bord. J’ai aimé ces deux vieilles au comportement bizarre, Nymphe cherchant désespérément son Oreste, les ombres vivantes et les fantômes. Et puis j’ai retrouvé Syntagma, le théâtre et la tragédie. Dans ce livre, il y a aussi la marée humaine, foule nombreuse et innombrable, des manifestants, ainsi que les différentes sortes de gens de gauche, enfin la rue telle une maison remplie d’histoires douloureuses et tragiques. J’ai aussi beaucoup aimé Balthazar, le chat blanc de Tirésia, le chat à la double nature. » – Emmanuelle Collas

304 pages

ISBN : 978-2-35176-433-6 / ISBN (epub) 978-2-35176-434-3

PRIX : 24 €

FORMAT : 14,5 X 21 CM

AUTEUR : Rhéa Galanaki

TRADUCTEUR(S) : Loïc Marcou

DATE DE PARUTION EN VO : 2015

DATE DE PARUTION : 2016

Diffusion : Interforum

Accueil \ Oeuvres \ L'Ultime Humiliation

L'Ultime Humiliation

« Il faut que tu rêves d’Athènes. Je te demande simplement de rêver d’Athènes, de ton Athènes à toi. »

« C’était l’âme d’une ville qui expirait devant elles. »


Parce qu’elles ne se fient plus à la télévision pour apprendre ce qui se passe dans Athènes, Tirésia et Nymphe, deux vieilles dames déjantées, habillées comme si on était en plein carnaval, décident de s’évader, sous le regard inquiet de leur chat Balthazar, du foyer social dans lequel elles vivent pour participer à la manifestation du 12 février 2012. Commence alors une extraordinaire odyssée dans une ville en guerre, où elles retrouvent, opposés dans un face-à-face vertigineux, Takis, qui a rejoint les rangs des néo-nazis de l’Aube dorée et l’anarchiste Oreste. Qu’adviendra-t-il au terme d’un voyage pendant lequel, après s’être perdues dans Athènes au milieu des manifestants, des gaz lacrymogènes, des combats et des incendies ravageant le centre, les deux bonnes femmes auront été réduites à l’état de SDF ?
Avec ce très beau roman initiatique qu’est L’Ultime Humiliation, Rhéa Galanaki nous offre un récit saisissant et ambitieux sur la « crise » et les racines du mal, interrogeant ainsi l’identité et la destinée de la Grèce contemporaine.

« Un roman important qui interroge de plein fouet notre vieille Europe. » – Xavier, librairie Le Genre urbain (Paris 20e)

« Superbe ! Ces deux femmes vont me poursuivre longtemps, et tout ce que le roman raconte de notre "vieille Europe" en crise. Pas si courant de lire des romans qui éclairent notre perception du monde et s'adressent à notre intelligence sans pour autant céder sur l'ambition et le souffle littéraire. Bravo de publier ça ! » – Erika, librairie L'Attrape-cœur (Paris 15e)

« Que représente Athènes pour toi ? [...] Nous sommes en février 2012, au plus fort des manifestations en Grèce. [...] La romancière Rhéa Galanaki signe un roman bouleversant, une réflexion sur l'Europe en crise, sur l'engagement aussi. Un livre politique, mais aussi profondément humain. » – Émilie, librairie Mollat (Bordeaux)

« Superbe. J'ai beaucoup aimé le mélange de lyrisme et de réalisme social. » – Charlène, La Librairie du Tramway (Lyon)

« Deux vieilles dames [...] décident d'aller voir de plus près ce qu'elles voient à la télé : Athènes en pleine ébullition politique et sociale. Ce roman merveilleusement bien écrit (et traduit) nous emmène dans la Grèce d'aujourd'hui et saisit les changements qui se profilent. Touchant. » – Sabrina, FNAC Ternes (Paris 17e)

« Dans ce grand roman de la crise grecque, Rhéa Galanaki propose une magnifique mythologie fondée sur l'évasion de deux femmes dans une Athènes en insurrection. Une mythologie et un voyage qui exorcisent le présent, creusent le destin, et tirent d'une forme contemporaine de chaos primitif de nouvelles possibilités - comme dans les Dialogues avec Leuco de Cesare Pavese. » — Alexis, librairie Petite Égypte (Paris 2e)

« Rhéa Galanaki prend au plus près de ses habitants le pouls d'un pays qui a basculé dans la contestation. » – Livres Hebdo

« Auteure de sept romans et figure éminente de la scène littéraire grecque, Rhéa Galanaki avait été remarquée il y a plus de dix ans pour le brillant récit historique Ismaël Férik Pacha, son seul texte traduit en français jusqu’ici. Dans L’Ultime Humiliation, l’auteure dépeint les tribulations d’une famille en proie à des oppositions tant générationnelles que politiques. Cette fresque athénienne s’impose comme l’une des premières œuvres abordant frontalement la crise grecque. Aussi renseignée que bien des essais et d’une rare puissance évocatoire voilà, de bout en bout, l’épopée de la nuit tombée sur tout un peuple. » – En attendant Nadeau

« C'est le visage actuel et l'avenir du pays que [Rhéa Galanaki] met en perspective, dans une fiction portée par de multiples voix. Ses deux héroïnes, même âgées et lourdes de leur passé, cherchent leur identité et une nouvelle page à ouvrir, à l'image du pays tout entier. » – La Croix

« On a du mal à y croire : dans L’Ultime Humiliation, Rhéa Galanaki laisse de côté l’art de narrer l’Histoire, qu’elle maîtrise si bien, pour mettre les mains dans un feu qui brûle encore : celui d’une société grecque en pleine tourmente. » – To Vima

« Un roman existentiel et social moderne, comportant des références historiques tout en n’étant pas un roman historique au sens propre du terme […]. Un roman qui met l’accent sur l’humiliation de nombreux Grecs, sur l’absence de cohésion sociale mais qui garde dans le même temps une lueur d’espoir. » – Fractal

« Malgré son aspect profondément politique, L’Ultime Humiliation ne se dissimule pas derrière des analyses idéologiques et ne donne pas de réponses faciles. Ce ne sont pas des théories qui sont au centre du livre mais l’homme. Non pas l’homme idéalisé, mais l’être humain avec ses angoisses, ses faiblesses et ses doutes. Les personnages principaux du livre ne sont pas les représentants d’un mouvement ou d’un groupe social mais des personnes de chair et d’os. » – blog literature.gr

L'auteur

© ANAGNOSTOPOULOI BROS

Née en Crète en 1947, auteur de sept romans, Rhéa Galanaki est l’une des figures majeures de la littérature grecque contemporaine et a reçu de nombreuses distinctions. L’Ultime Humiliation est son dernier roman.

En savoir plus sur Rhéa Galanaki

les actualités de galaade

Albena DIMITROVA reçoit le Prix Europe 2017 de l'ADELF… Rhéa GALANAKI et James NOËL au Salon du livre… Vladislav BAJAC au Centre culturel de Serbie le 24 mars 2017…