Pourquoi nous éditons ce livre

Récit de l’intimité de trois personnages en quête d’eux-mêmes, L’Unique Objet de mon désir allie une réflexion sur l’écriture à la question de l’amour. Dans une écriture fluide et sensuelle, Frédéric Teillard aborde, avec ce troisième roman, la confusion des sentiments, le désir d’aller au bout de soi-même et l’impossible équilibre entre légèreté et gravité.

192 pages

ISBN : 978-2-35176-142-7

PRIX : 15.2 €

FORMAT : 13,5 x 18,5

AUTEUR : Frédéric Teillard

DATE DE PARUTION EN VO : 2011

Diffusion : Interforum

Accueil \ Oeuvres \ L'Unique Objet de mon désir

L'Unique Objet de mon désir

« Je t’ai murmuré cette nuit que je ne voulais pas partir demain, tu m’as dit reste, reste avec moi, ici. Ces mots m’ont d’abord été d’une douceur délicieuse, et puis ils m’ont épouvantée. »

C’est une idée d’Alix d’aller chez ses parents le temps des fêtes de fin d’année pour que Gilles, son époux, puisse travailler à son livre. Mais, une fois seul, en panne d’écriture, Gilles n’est plus très sûr que cela lui convienne. Alix, elle, en profite pour rejoindre son amant en Normandie. Mais, très vite, ses amours nouvelles qu’elle regardait hier comme un printemps, une renaissance, deviennent un déchirement. Elle ne sait plus rien de son désir d’insouciance et de légèreté et a besoin de son journal pour quitter l’un et pour être avec l’autre. Et Nino a peur que ce journal prenne toute la place, qu’Alix ne puisse plus l’arrêter. Peut-être qu’il a peur pour lui. Pour sa place. Et Alix qui n’est pas une femme libre et dont les liens sont trop nombreux, trop puissants, trop anciens, et les peurs trop vives, surtout.
Ces quelques jours seront-ils une parenthèse enchantée ou un nouveau départ ?

‎« Voilà un écrivain précieux... Les mots de Frédéric Teillard sont photographiques et sa langue musicale. » – Claire Castillon, L’ÉCHO RÉPUBLICAIN

« Chacun des deux se débrouille comme il peut avec ses contradictions et Frédéric Teillard les tient au bord d'un geste définitif. » – Pierre Maury, Le Soir

« Frédéric Teillard taille un roman sur un couple tanguant, en plein tournant. Quel est L’Unique Objet de mon désir ? » – Kerenn Elkaim, L'Express/Le Vif

« Un décor de Noël, un couple qui bat de l'aile, des personnages qui aspirent à vivre une autre réalité... Frédéric Teillard dépeint ici avec une grande justesse de ton la confusion des sentiments. » – Mélanie Le Loup, Librairie Mots et Merveilles (Pontoise), PAGE DES LIBRAIRES

« Frédéric Teillard dresse un portrait très réussi de l’homme normal en costume d’écrivain (à moins que ce ne soit exactement le contraire) sur fond d’histoire de mœurs, une histoire belle mais simple, simple mais belle. L’écriture de ce livre au petit format est finement ciselée, les phrases enchantent le lecteur de leur beauté, et de ce qu’elles tendent à la vérité – jusqu’à la surprenante chute. [...] Un véritable écrivain. » – blog SophieLit

« C'est un roman drôlement intelligent et vraiment très bien écrit ce qui ne gâche rien. L'auteur fait alterner le récit de Gilles et celui d'Alix, réussissant à merveille à varier non seulement les points de vue mais littéralement le style. Ainsi, le phrasé de Gilles et celui d'Alix sont-ils littéralement aux antipodes. Et c'est vraiment savoureux. J'ai non seulement aimé le style très littéraire attribué à Gilles, auteur forcément et dont les interrogations sont plus savoureuses - voire drôles - les unes que les autres. Et d'un autre côté, j'ai aimé cette spontanéité d'Alix qui confie tout à son journal dans un style qui, lui, a plus à voir avec le rythme de ses émotions. . » – blog Mille et une pages

À propos des précédents livres de Frédéric Teillard :

« Ce livre est porté par une humanité qui nous touche et nous bouleverse. » – Le Nouvel Observateur

« Pas une ombre d’inutilité, de fausseté, de pose ou d’emphase narcissique dans ce texte remarquable. […] Et le lecteur assiste lentement, profondément, à l’accouchement d’une histoire, d’une conscience, et finalement d’un écrivain. » – Libération

« Je ne sais pas est le roman le plus troublant de la rentrée. » – ELLE

« Il signe des pages magnifiques, dans lesquelles le lecteur se retrouvera. » – Le Monde

« Mais elle est dans ce livre, la grâce. Cette posture parfaite au-dessus du vide. » – Transfuge

L'auteur

Crédit : D.R.

Frédéric Teillard est né en Belgique en 1956. Il a grandi entre la France, l’Allemagne et la Belgique. Il est professeur de français dans un lycée parisien et psychanalyste.

En savoir plus sur Frédéric Teillard

les actualités de galaade

James NOËL et Emmanuelle COLLAS au Festival Livres et Musiques (Deauville)… Rencontre avec James NOËL le 4 avril à la Librairie Les Nouveautés… Rencontre avec François-Xavier GUILLERM le 29 mars à Nanterre…