Pourquoi nous éditons ce livre

Ayfer Tunç, une femme de lettre qui incarne la modernité de la littérature turque.

656 pages

ISBN : 978-2-35176-252-3

PRIX : 24 €

FORMAT : 13,5 x 18,5 cm

AUTEUR : Ayfer Tunç

TRADUCTEUR(S) : Ferda Fidan

DATE DE PARUTION EN VO : 2010

DATE DE PARUTION : 2013

Diffusion : Interforum

Accueil \ Oeuvres \ Nuit d'absinthe

Nuit d'absinthe

« Toute la Turquie parlera de moi. »

Pourquoi la narratrice débarque-t-elle un matin, la peur au ventre, chez Ali, l’homme qu’elle n’a cessé d’aimer et qui l’a quittée il y a des années ? Pourquoi cette femme qui fit sensation en couverture de la presse érotique a-t-elle décidé de couper sa longue chevelure et de se raser la tête ? « J’avais été un objet de désir, une emmerdeuse, et maintenant j’étais un objet de marchandage, une information, un coup médiatique. J’avais toujours été, à chaque époque de ma vie, autre chose qu’une femme. » En un ultime acte d’insoumission, Sireli vient d’envoyer à vingt personnalités du monde politique de Turquie un DVD contenant des images qui non seulement porteront atteinte à l’honneur et à la puissance d’une famille, mais qui risquent aussi de l’anéantir elle-même. Nuit d’absinthe est l’histoire d’une « Madame Bovary » finissant par se révolter contre un système qui l’enferme. Pour la première fois traduite en français, Ayfer Tunç, l’une des figures-clés de la littérature turque contemporaine, s’y fait l’écho de la dualité et de l’hypocrisie d’une Turquie qui n’a que l’apparence de la démocratie et dont la jeune génération ne supporte plus la dictature des esprits.



Nuit d’absinthe raconte l’histoire tragique et poignante de la chute et de la rédemption d’une femme broyée par le « système ». C’est aussi le portrait d’une héroïne à la Madame Bovary qui essaie d’échapper à l’ennui, à son quotidien et à la mort, d’abord avec son grand amour, le superbe Ali, qui finira par la quitter, puis dans un mariage décevant avec un époux médiocre, Osman. Son amertume et son détachement grandissants, et sa haine d’un système qui l’exploite, la conduiront à faire éclater le scandale pour dénoncer hypocrisie et opportunisme, les jeux de pouvoir entre la nouvelle bourgeoisie et les bureaucrates, et le prix à payer pour l’ascension sociale.

Âpre et bouleversant, riche et authentique, Nuit d’absinthe se caractérise par une écriture moderne et inventive. Les jeux d’association et le réseau de références subtiles mis en œuvre dans ce roman ancré dans la société turque contemporaine placent Ayfer Tunç au tout premier rang des figures-clés de la jeune littérature turque.

« Cela me désole de voir que le néo-orientalisme est toujours si important dans la tête des éditeurs occidentaux […]. On attend de nous des histoires racontant la pénurie, des vies écrasées sous le poids des coutumes et des traditions, l’impossibilité de réconcilier le mode de vie musulman et celui du monde occidental […]. Les portes s’ouvrent toute seule si vous racontez la détresse d’être une demoiselle musulmane, ou la difficulté à adopter le mode de vie occidental […]. Mais à côté de ces œuvres qui remplissent les attentes de l’Ouest, il y a une véritable littérature qui regarde le passé et le présent de la Turquie et du monde avec sérieux. » – Ayfer Tunç, entretien avec PEN Atlas à l’occasion de l’invitation d’honneur de la Turquie pour la foire du livre de Londres en avril 2013

« L'écriture délicate de Ayfer Tunç laisse poindre la révolte, tout en dressant un tableau saisissant de la société turque contemporaine. Après D'un extrême l'autre, de Hakan Günday, que nous avions également beaucoup aimé, le travail de traduction de jeunes auteurs turcs effectués par les éditions Galaade nous offre décidément de très belles découvertes ! » – Charlène, La Librairie du Tramway (Lyon)

« Bosphore blues. Le roman d’Ayfer Tunç, quoique écrit bien avant que ne soit survenu [le] "mai 68 turc", aborde un thème tout à fait de saison : la liberté. […] Ce portrait de femme envoûte par son rythme de mélopée, avec des accélérations soudaines, violentes, âpres et lyriques. Imprégnée de l’Istanbul contemporaine, une voix turque à découvrir. » – Livres Hebdo

« Mon personnage est une femme mariée à un homme perdu dans ses problèmes d’argent – plusieurs histoires de chantage impliquant des personnalités du gouvernement. Sa femme est contrainte de coucher avec l’une d’elles. Toutes ses histoires se passent dans les salons feutrés de la bourgeoisie turque, où tout n’est plus qu’apparence, et fonction des problèmes pratiques du moment. Tout cela est tellement immoral, inhumain... Les gens sont si loin de leur être. En Turquie, tout existe, tout ce que vous trouvez en Europe, en Asie, partout. Mais tout est caché, encore aujourd’hui. J’aimerais que nous sortions de ce schéma. Finalement, nous ne savons pas encore bien ce que sont la transparence et la démocratie. [...] En Turquie, nous n’avons encore que l’apparence d’une démocratie. » – Ayfer Tunç, entretien avec Mediapart

L'auteur

D.R.

Scénariste et romancière, Ayfer Tunç est née en Turquie en 1964.

En savoir plus sur Ayfer Tunç

les actualités de galaade

Rencontre avec James NOËL le 4 avril à la Librairie Les Nouveautés… Rencontre avec François-Xavier GUILLERM le 29 mars à Nanterre… Albena DIMITROVA reçoit le Prix Europe 2017 de l'ADELF…