Pourquoi nous éditons ce livre

–Un Paris interlope et secret
–Une perspective originale sur la littérature du XIXe siècle
–Un essai sur l'invention amoureuse, l'indépendance et la différence
–À ne pas manquer en complément de cet essai, la première série de la collection « Il était une fois… », il était une fois… la femme : Chateaubriand, Dumas, Huysmans, Sand, quatre textes rares pour explorer l’histoire du féminin

224 pages

ISBN : 978-2-35-176093-2

PRIX : 20.2 €

FORMAT : 14 x 21,5

AUTEUR : Laure Katsaros

Diffusion : Interforum

 
Index
Photos

Accueil \ Oeuvres \ Un nouveau monde amoureux

Un nouveau monde amoureux

Célibataires et prostituées au XIXe siècle

Ce sont Fantine des Misérables, Fleur-de-Marie des Mystères de Paris, Marthe de Huysmans ou Nana de Zola, mais aussi « Olympia de la rue Mouffetard » ou Sarah Bernhardt. Toutes, figures littéraires ou historiques, elles sont actrices au théâtre ou jouent leur rôle sur le boulevard. Prostituées au grand cœur, éblouissantes idoles ou putains vénales, vêtues et fardées de couleurs éclatantes, elles s’avancent. Bottines à talons, bas de soie cerise, les « insoumises » glissent, dansent, roulent avec leurs poids de jupons brodés, et, sur les trottoirs d’asphalte, elles dardent leur regard sous leur chapeau et battent le pavé. Aux terrasses des cafés, dans les bals publics, sur les champs de courses et dans les théâtres, le spectacle des filles indigne les pères de famille et les préfets de police, mais fait la joie des flâneurs, et des célibataires. Eux aussi vivent la nuit et s’exhibent sous les becs de gaz. Ils s’appellent Nerval, Baudelaire, Flaubert, les Frères Goncourt, Stendhal ou Rimbaud.

Artistes bohèmes et filles publiques ont des destins étroitement imbriqués. Ils forment, au dix-neuvième siècle, un couple considéré comme monstrueux par la pensée bourgeoise. Dans une réflexion sur l’indépendance, la différence et l’invention amoureuse, Laure Katsaros évoque les hauts lieux de la prostitution parisienne au dix-neuvième siècle et le mélange de peur et de fascination que suscite le nouveau monde amoureux des dandys, des grisettes des boulevards ou des filles de bordel aux yeux charbonneux et aux chairs débordantes et sensuelles.

« LES DEUX FONT L’IMPAIR. Célibataires et filles publiques, figures impies du XIXe siècle. » – Libération

« L’essai cool. Aux origines de la hype… L’histoire, ça peut être très sexy. Surtout si on s’attache a mettre en scène la scène primitive de la hype, cette subculture urbaine mêlant les existences célibataires, les vies noctambules et l’invention artistique. » – Technikart

L'auteur

Crédit : Jessica Mestre

Ancienne élève de l’École normale supérieure, Laure Katsaros enseigne la littérature française du XIXe siècle à Amherst College dans le Massachusetts.

En savoir plus sur Laure Katsaros

les actualités de galaade

Rhéa GALANAKI et Loïc MARCOU le 3 février à Athènes… James NOËL le 28 janvier au Centre Pompidou… Lecture de Vénus et Adam d'Alain FOIX le 9 janvier à la Maison des auteurs…